Découvrez Mike Lynch

Mike Lynch, directeur général de la participation scientifique aux soins bucco-dentaires chez JJCH

Globe-trotter, chercheur et fervent défenseur de l'idée qu'une bonne santé commence par un sourire

Nous vous présentons Mike Lynch, un dentiste devenu scientifique et dont les voyages à travers le monde lui ont permis de revenir à ses origines, la santé bucco-dentaire.

Des sourires et des hommes

Vous vous sentez en pleine forme ? Pensez à remercier un dentiste, comme Mike Lynch, notre directeur général de la participation scientifique aux soins bucco-dentaires.

Croyez-le ou non, le lien entre notre santé bucco-dentaire et la santé en général est très documenté. La cavité buccale est considérée comme une fenêtre de l'organisme et la porte d'entrée vers nos systèmes digestifs et respiratoires. Et une bonne santé bucco-dentaire, par le brossage, l'utilisation du fil dentaire et le rinçage, est un élément important du maintien de l'état de santé général.

Dans le cadre de ses études, Michael s'est intéressé à la science, au départ sans vraiment savoir quel chemin emprunter dans ce domaine. Il est donc allé à l'université, s'est inscrit à un programme pré-médical avec une spécialisation en biologie, souhaitant devenir médecin généraliste, et le destin l'a fait changer de direction. Son assistant résident (AR) rêvait de devenir dentiste et a fini par convaincre Mike de le suivre.

Mike a finalement reçu un diplôme de Docteur en médecine dentaire (DMD) décerné par la Rutgers School of Dental Medicine. Dans ce cadre, il s'est intéressé à la microbiologie et à l'immunologie buccales et a même effectué des recherches cliniques sur les biomarqueurs buccaux, ou signes biologiques de maladie, chez les patients atteints du VIH/sida au plus fort de l'épidémie, dans les années 1980.

Grâce à un financement des National Institutes of Health, Mike a poursuivi ses recherches sur le VIH à l'université d'État de New York à Buffalo, où il a finalement obtenu son doctorat en biologie buccale dans le domaine de la génétique bactérienne et a effectué sa résidence en parodontologie.

Une série d'événements heureux

Alors qu'il passait des entretiens pour des postes dans le domaine universitaire et dans le secteur, Mike s'est senti frustré par la lenteur du processus de recrutement. Son directeur de département lui a donc recommandé d'accepter un poste à l'American Dental Association (ADA), qui lui permettrait d'accéder au secteur privé.

Pendant son séjour à l'ADA, la plus grande et la plus ancienne association dentaire nationale, Mike a occupé le poste de directeur de l'information scientifique, où il a géré le développement, l'examen et la publication de l'information scientifique pour les membres de l'association, qui compte aujourd'hui plus de 160 000 dentistes.

En effet, en 2002 et moins de trois ans après ses débuts à l'ADA, Mike est retourné dans son État natal du New Jersey après avoir été recruté par Pfizer Consumer Healthcare (PCH) en tant que directeur de la recherche clinique sur les soins bucco-dentaires.

Peu après l'acquisition de PCH par Johnson & Johnson Consumer Health (JJCH) fin 2006, Mike a occupé un poste similaire chez OraPharma, une société pharmaceutique spécialisée au sein de JJCH. Il y était responsable de tous les aspects des essais cliniques et de la programmation, des affaires médicales et des activités de liaison professionnelle pour un médicament qui traite les maladies parodontales, ainsi que pour plusieurs dispositifs médicaux utilisés dans les chirurgies dentaires. L'entreprie a été vendue fin 2010, mais en 2012, il a retrouvé le poste qu'il occupait chez JJCH.

Jusqu'en 2012, Mike a exercé la profession de parodontiste à temps partiel et a servi en tant que dentiste dans la réserve de l'armée. Il a notamment participé à une mission médicale au Salvador en 2005, pour soigner des écoliers et a été déployé en Irak en 2003 et 2004.

Au cours de sa carrière chez JJCH, le travail de Mike l'a amené à rencontrer des gens et visiter des endroits dans le monde entier, notamment le Japon, l'Afrique du Sud, l'Arabie saoudite et la Biélorussie, où il a donné des conférences dans le domaine de la santé bucco-dentaire. « La diversité de mes fonctions professionnelles et les pays dans lesquels j'ai été amené à me rendre ne sont que quelques exemples de l'étendue de la dentisterie et des nombreux endroits où ce domaine peut vous mener », explique-t-il.

Mike a un souvenir précis en mémoire. Il se trouvait à Johannesbourg, en Afrique du Sud, où il donnait une conférence à une classe d'étudiants en formation pour devenir prestataires dentaires de niveau intermédiaire, jeunes et pleins d'énergie. Mais quand il s'est exprimé, le groupe de jeunes est resté assis en silence, buvant littéralement chacune de ses paroles pendant une heure entière.

« Après la présentation, chaque étudiant est venu me serrer la main et me remercier », dit-il. « Je ne doute pas que les informations de ma présentation aient pu avoir un impact sur eux, mais cela n'est rien en comparaison de ce que leur attention et leur appréciation ont signifié pour moi à l'époque et ce que cela signifie encore aujourd'hui. »

La carrière de Mike a été jalonnée de rôles et d'expériences uniques et déterminants qui, selon lui, lui ont servi de tremplin pour arriver là où il est aujourd'hui.

La boucle est bouclée

Enfant, Mike se souvient avoir utilisé de la LISTERINE® dans le cadre de sa routine sanitaire. Si on se projette aujourd'hui, dans son rôle actuel, il passe une grande partie de son temps à partager la science derrière les produits de soins bucco-dentaires comme LISTERINE® avec des personnes et des organisations clés dans le domaine de la santé dentaire.

Pour beaucoup, le bain de bouche peut être considéré comme un produit simple et unidimensionnel, mais près de 500 articles scientifiques ont été publiés sur LISTERINE® au cours du siècle dernier. Et la recherche se poursuit avec un essai clinique récemment publié, parrainé par les scientifiques de JJCH, qui a montré que LISTERINE® réduit la plaque entre les dents 5 fois mieux que le nettoyage dentaire réalisé par un hygiéniste dentaire.

Il n'a pas échappé à Mike que l'une des caractéristiques de son enfance, se brosser les dents avant de se coucher, est devenue une partie si symbolique de sa vie et de sa carrière.

« Qui aurait imaginé que quelqu'un comme moi, un étudiant qui faisait tout ce qu'il pouvait pour rater les cours du laboratoire de biologie, finirait par consacrer sa vie à la recherche sur la santé bucco-dentaire ? » nous dit-il.

Si son RA ne l'avait pas motivé, nous n'aurions jamais connu le parcours professionnel de Mike, mais une chose est sûre : la médecine dentaire a toujours fait partie de sa destinée.