Menas Kizoulis, scientifiaue chew Johnson & Johnson Consumer Health, à la conférence AAD 2022

Conférence de l'American Academy of Dermatology avec Menas Kizoulis

Vous savez à quoi servent les conférences médicales et qui y participe ?

La majorité des secteurs d'activité, de l'automobile à la médecine, organisent leurs propres conférences. Cela est dû au fait que ces événements représentent le moyen pour les experts concernés de se rencontrer et de discuter des nouvelles tendances et opportunités de leur secteur.

Après deux ans de réunions virtuelles, l'American Academy of Dermatology (AAD) vient d'organiser sa conférence de dermatologie 2022 à Boston, dans le Massachusetts, du 25 au 29 mars, qui a été l'occasion d'accueillir 400 présentations scientifiques. Cette rencontre annuelle est axée sur la dermatologie (la santé de la peau). Il s'agit du plus grand événement au monde dans ce domaine.

À quoi ressemble une journée lors de la conférence AAD pour un scientifique ? Le mois dernier, nous avons suivi Menas Kizoulis, directrice de l'engagement scientifique en matière de dermatologie, pour découvrir en exclusivité à quoi ressemble une conférence.

6 h 00 - 8 h 00 : accumuler de l'énergie

Le rôle de Menas consiste à assurer une fonction de leadership et d'information auprès des professionnels de santé et des consommateurs. Cela signifie qu'il doit toujours connaître les nouvelles tendances scientifiques et collaborer avec différents groupes de l'équipe Dermatologie pour organiser les prochains axes de recherche.

La conférence AAD étant la plus importante au monde dans le domaine de la dermatologie, c'est un moment crucial pour présenter nos avancées en matière de recherche dermatologique. Aussi, lors de la conférence, les deux premières heures de la journée de Menas sont consacrées à « accumuler de l'énergie », l'énergie en question devant être consistante. Même s'il n'a guère le temps pour un petit-déjeuner complet, Menas fat en sorte de toujours prendre un café (sa première source d'énergie) accompagné si possible d'une barre de céréales, dont il profite en réfléchissant à sa prochaine source d'énergie.

Avec plus de 20 ans d'expérience, Menas considère la dermatologie comme une science. Il met surtout un point d'honneur à se familiariser à nouveau avec toutes les recherches dermatologiques présentées pour anticiper toute question et s'assurer que les points clés sont assimilés.

« L'une des choses que j'ai apprise au fil des années, c'est que lors des conférences, vous n'êtes jamais suffisamment préparé », explique Menas. La science doit être abordable, mais les questions du public sont parfois inattendues, et même quand je suis dans le public, comprendre nos valeurs scientifiques clés et s'assurer d'être informé des dernières avancées dans le domaine de la dermatologie, m'aide à poser des questions plus pertinentes. »

Chaque année, Menas souligne que l'on croise toujours quelques scientifiques qui participent à leur première conférence. Il prend toujours le temps de leur transmettre quelques conseils pour les orienter, mais aussi pour qu'ils profitent de cette première expérience.

8 h 00 - 10 h 00 : questionner la préparation

En milieu de matinée, Menas se met généralement en mode « connexion ». Qu'il rafraîchisse les connaissances de ses collègues sur des recherches que nous présentons lors de la conférence ou assiste à des présentations de participants, il reste en contact permanent avec son équipe de recherche et développement et d'autres membres de la communauté dermatologique. Mais lorsqu'il assiste à une présentation, la préparation de la matinée de Menas est avant tout pratique.

Qu'est-ce qu'une présentation ?

En général, une présentation est une représentaton visuelle d'un thème de recherche. En général, lors des présentations, l'auteur de la recherche oriente les participants, tels que les dermatologues et d'autres spécialistes de la santé de la peau, à travers les principes de son étude, notamment ce qui a inspiré l'étude, comment elle a été menée ainsi que ses conclusions et résultats clés.

Pour rendre les présentations plus intéressantes, il est recommandé d'inviter les spectateurs à poser des questions. Et même si la majorité des participants de l'AAD se consacrent notamment à dermatologie, d'autres spécialités telles que la « chirurgie » des maladies comme le cancer de la peau ou « l'esthétique », où les traitements servent à améliorer l'apparence de la peau. « Cette diversité d'expérience apporte souvent des perspectives singulières au niveau des présentations des participants et peut apporter des discussions intéressantes et créer des liens », déclare Menas.

Lors de la conférence AAD de cette année, l'équipe de Johnson & Johnson Consumer Health a mis en place 11 présentations en termes de solutions scientifiques pour la santé de la peau, allant du traitement de l'état de la peau, par exemple pour la dermatite atopique, à l'évaluation de la façon dont le stress affecte l'intégrité de la peau, et une étude de pointe utilisant la modélisation 3D pour rechercher les facteurs externes affectant la peau. Ces présentations concernent non seulement la recherche réalisée en une année, mais elles démontrent notre promesse d'innovation au-delà du visible et notre approche intégrée pour faire avancer et promouvoir la santé de la peau.

10 h 00 - 5 h 00 : des stands révolutionnaires

L'une des attractions principales de cette conférence médicale aura été les stands, de grands écrans présentant des produits, des services, de nouvelles technologies, etc. Des centaines de stands de présentation ont été utilisés lors de l'AAD cette année.

L'espace des stands de présentation, aussi appelé « espace d'exposition » a ouvert de 10 h à 5 h. Chaque jour, avant de se rendre sur le stand de Johnson & Johnson Consumer Health, Menas a pris quelques minutes pour visiter cet espace. Il s'agissait de l'une des premières visites de Menas en présentiel depuis le début de la pandémie et il en était très heureux.

À l'intérieur du stand, des centaines de participants sont venus pour découvrir les concepts scientifiques évoqués. « Nous sommes passés au virtuel pendant si longtemps que notre équipe a dû réapprendre à aborder les conférences. Mais cela a été formidable de voir autant de personnes mobilisées. »

5 h 00 - 8 h 00 : se connecter et réfléchir

L'AAD va bien au-delà de ces journées de 9 à 5 h. Bien après la fermeture des stands, des rencontres libres se déroulent entre scientifiques, étudiants, médecins et associations de dermatologie auxquelles Menas se rend. Mais sur le stand, à la fin de chaque journée, Menas prend tout de même le temps de réfléchir. Pour réussir la semaine de l'AAD, il faut des mois de préparation et la planification en amont de la conférence AAD a commencé à l'automne 2021.

Les différentes équipes, notamment Recherche et développement, ont organisé des réunions hébdomadaires pour préparer la logistique de la conférence et, selon Menas, les choses ont tendance à s'accélérer sur place.

« Chaque jour, la conférence AAD donne lieu à des réunions, des interviews et des événements. Bien sûr, c'est fatigant mais, en même temps, il y a un sentiment de satisfaction et de fierté », reconnaît Menas.

« Les conférences comme AAD sont une opportunité unique pour nous, de mettre en valeur nos chercheurs et leurs programmes de recherche, mais aussi de comprendre ce que recherchent les soignants, afin que nous puissions nous appuyer sur ces informations pour continuer à développer des solutions innovantes pour les soins de la peau dans lesquelles les médecins auront confiance. Bien sûr, c'est aussi un moment important pour faire valoir notre expertise dans les soins de la peau afin de cibler précisément les personnes qui inspirent nos produits, à savoir les nombreux clients que nous servons à travers le monde. »

En savoir plus Johnson & Johnson Consumer Health lors de la conférence AAD.